Le sens de la vie

Dans mon premier blog Understanding Reality, je vous ai promis le sens de la vie dans un blog – alors le voici. Cependant, je vous ai aussi promis que connaître le sens de la vie ne résoudrait pas tous vos problèmes, ni ne répondrait à toutes vos questions… alors ne me poursuivez pas si cela ne fait pas ces choses.

De plus, si vous n’avez pas d’arrière-plan spirituel , le sens de la vie que je vous donne ici peut n’avoir aucun sens pour vous. Je l’ai écrit après 25 ans d’étude et de pratique spirituelles, alors bien sûr, les termes métaphysiques dans lesquels il est formulé ont un sens parfait pour moi … mais peuvent simplement vous donner mal à la tête si vous avez peu ou pas de connaissances spirituelles.

Donc, avec cette clause de non-responsabilité, la voici…

Le sens de la vie

Le sens de la vie est que vous êtes Dieu . Vous vous êtes fait oublier que vous êtes Dieu, juste pour que vous puissiez vous souvenir que vous êtes Dieu. C’est vraiment aussi simple que cela.

Dieu est le Tout , l’énergie dont tout est fait. Mais le Tout est plus que de l’énergie, c’est la conscience . La conscience du Tout imprègne chaque atome de l’univers. Ainsi, le Tout est conscient de tout ce qui s’est passé depuis le début des temps, ainsi que de tout ce qui se passe dans l’univers en ce moment . Il n’ya rien dans l’univers qui ne soit le Tout, et rien que le Tout ne sache… sauf le futur, et je vous en expliquerai la raison dans mon prochain blog.

Il ne servirait à rien de créer un être humain, puis de lui donner la pleine conscience du Tout, car alors le Tout ne serait pas vraiment créer quelque chose de nouveau, juste se copier. Le Tout se connaîtrait comme chaque atome de cet être humain, tout comme il se connaîtrait comme tout le reste. Le Tout n’aurait plus qu’à créer un être humain pour savoir ce que ressent l’être humain: après cela, il ne servirait à rien que le Tout reprenne cette forme, car chacune de ces formes se sentirait le même .

Sauf que nous ne ressentons pas tous la même chose, n’est-ce pas?

Pour créer quoi que ce soit, le Tout doit devenir moins que Lui-même. Ainsi, il crée nous , le un , la conscience qui est faite du Tout, mais inconsciente du Tout .

Le Tout est la fin de notre voyage spirituel, l’Un en est le commencement . À la fin de notre voyage, chacun de nous cesse d’être Un, et devient à la place un avec le tous . Pendant un bref instant, vous serez serez le Tout: vous saurez tout ce qui se passe, et vous serez serez tout ce qui se passe. Et vous saurez qu’il n’y a rien à faire, car vous faites déjà tout . Et vous saurez que tout est parfait , et l’a toujours été , et le sera toujours , car cela a toujours été et le sera toujours , votre conception.

Chaque seconde, des milliards d’âmes vivent cette expérience d’unité avec le Tout. C’est comme une goutte d’eau, prise de l’océan il y a des éons, est retournée à l’océan, où elle cesse d’être une goutte (l’Un) et devient l’océan (le Tout). Devenir le Tout est le sommet de notre évolution spirituelle, comme atteindre le sommet d’une montagne. Une fois que vous avez atteint le sommet, il n’y a nulle part où aller, mais redescendez. Une fois que vous savez tout et que vous avez tout fait , vous n’avez rien à faire… sauf à redevenir Un.

Lorsque vous devenez un avec le Tout, votre âme cesse d’exister en tant que goutte individuelle d’énergie et fusionne avec un océan infini d’énergie. Lorsque vous redevenez Un, une toute nouvelle goutte d’énergie est envoyée, totalement inconsciente du Tout, ou d’avoir jamais été un autre. Chacun se fait l’expérience d’être complètement nouveau: votre âme est composée d’énergie recyclée, comme une canette d’aluminium qui a été fondue dans un vaste bassin de métal, avec des millions d’autres canettes d’aluminium, puis recoulée comme une nouvelle canette . Combien de fois avez-vous déjà traversé tout ce cycle, de devenir Un, puis de retrouver votre chemin vers le Tout? C’est une question qui deviendra complètement dénuée de sens pour vous, une fois que vous serez redevenu un avec le Tout … mais l’univers a 13,8 milliards d’années (ou comme disent les astrophysiciens), donc vous auriez déjà pu traverser ce cycle de milliards de fois.

Ce n’est qu’en devenant Un que nous pouvons ajouter à la perfection du Tout. Car le Tout est vivant, et une définition différente de la perfection s’applique aux organismes vivants, qu’aux objets inorganiques. Nous disons qu’un diamant est parfait, quand il ne peut pas être amélioré. Mais lorsqu’un être vivant cesse d’apprendre, de grandir et d’évoluer (en d’autres termes, il ne peut pas être amélioré), est-il vraiment vivant? Un être vivant qui ne peut pas apprendre, grandir ou évoluer ne peut que se décomposer, à quel point nous disons qu’il est mort. Un organisme vivant qui ne peut pas s’améliorer ou être amélioré est mort… alors comment peut-il être parfait?

Je propose une nouvelle définition de la perfection, une définition qui s’applique parfaitement au Tout: la perfection est ce qui ne cesse de s’améliorer, à chaque seconde. Sérieusement, quoi de plus parfait que quelque chose qui ne cesse de s’améliorer?

Cette définition de la perfection s’applique aussi bien à nous qu’au Tout: car, à chaque seconde que nous existons en tant que l’Un, nous nous rapprochons du souvenir de nous-mêmes en tant que Tout. Chaque respiration que nous prenons, chaque mouvement que nous faisons, nous rapproche de la réunification avec la perfection du Tout.

À chaque instant où nous existons comme l’Unique, nous apprenons, et c’est grâce à cet apprentissage que le Tout ajoute à Sa perfection. L’Un, sans conscience de Lui-même en tant que Tout, est forcé de se redécouvrir en tant que Tout, mais parce que chacun commence comme une ardoise vierge et que chacun a des expériences d’apprentissage différentes, chacun évolue vers un différent. Tous; une version nouvelle et unique du Tout qui n’a jamais existé auparavant. Et puis, à la fin du voyage de l’Un, l’Un est réabsorbé dans le Tout, et Ses expériences d’apprentissage uniques et sa compréhension du Tout, s’ajoutent à l’expérience totale existante et à la connaissance du Tout, permettant au Tout de s’améliorer. sur la perfection, et cela se produit des milliards de fois par seconde, chaque seconde. Si vous êtes actuellement à un faible niveau de développement spirituel, cela peut vous sembler effrayant: cette réabsorption dans le Tout, ce qui signifie la fin de vous en tant qu’individu distinct. Mais rassurez-vous en sachant que cela ne vous arrivera jamais tant que vous n’êtes pas prêt . Le Tout n’oblige jamais personne à faire quoi que ce soit contre sa volonté.

Je vous le promets, un jour viendra , où vous ne voudrez plus rien, sauf devenir un avec le Tout. Quand ce jour viendra, et seulement quand il viendra, vous vous unirez au Tout, et ce sera le moment le plus joyeux et le plus ravissant de votre existence.

C’est le destin inévitable de toutes les âmes, toutes les personnes: la seule chose que tout le monde peut prédire avec une certitude absolue, car chacun est créé avec un puissant instinct pour retrouver son chemin vers le tout. La force de cet instinct, de ce besoin, se construit avec le temps, jusqu’à devenir irrésistible. Si vous vous accrochez à votre Unicité et résistez à votre Allness, vous êtes comme une chenille essayant de résister à devenir un papillon.

Chaque chenille doit devenir un papillon, à temps . Le temps nécessaire dépend de vous. Le Tout ne peut compromettre votre libre arbitre dans cette affaire. Il respectera votre choix d’être une chenille, tant que vous le choisirez. Mais il est inévitable que vous tombiez malade d’être une chenille et deveniez un jour un papillon: c’est comme cela que vous êtes fait. Que cela prenne 1 vie, 100 vies ou 1 000 vies, cela dépend entièrement de vous.

À vous…

Alors, qu’en pensez-vous? Ai-je cloué le sens de la vie, ou pouvez-vous penser à un meilleur? J’aimerais vraiment savoir, car il pourrait y avoir des millions de réponses à cette question qui sont aussi bonnes (sinon meilleures que) les miennes.

Si vous avez des questions, posez-les: je ferai de mon mieux pour y répondre. Bien que je ne puisse garantir que vous comprendrez la réponse; ou que j’aurai une réponse. J’ai encore beaucoup à apprendre… si je ne l’ai pas fait, je ne serais pas là.

Je veux rendre Comprendre la réalité aussi interactive que possible, donc ce n’est pas seulement moi qui essaie de comprendre la réalité seul, mais un groupe d’entre nous travaillant ensemble. J’apprécie tous les commentaires ou questions, car ils pourraient servir de points de départ pour les futurs blogs.

Merci d’avoir lu!